Sélectionner une page

Un bon petit déjeuner avant de quitter Eskifjörður, et direction le sud.

Le paysages sont très verdoyants, et quelques fjords longent notre parcours.

Djúpivogur

Vers 11h, nous arrivons à Djúpivogur, réputé pour son musée de pierres.. Le musée est payant et la boutique est fermée. Par contre, en continuant à pieds, dans le village, on tombe sur une maison  atelier d’un vieil homme.

Il créé des sculptures avec du bois flotté, des os, des dents de baleine, des pierres et tout ce qu’il peut trouver. Je repère un pendentif en ce qui semble être de l’os (il m’explique que ce sont les terminaisons nerveuses des bois d’un renne) avec un symbole islandais ‘inspiration’.

L’homme explique que chaque symbole était représenté par une divinité. Les premiers islandais étaient polythéistes puis le christianisme est apparu et est devenu la religion principale du pays. On quitte ce monsieur plein de savoir et rejoignons Jökulsárlón.

Jökulsárlón

Ma sœur et moi n’avons jamais vu les glaciers (on n’avait pas accompagné les parents au Svalbard) et le paysage est impressionnant.

Au loin, le glacier Vatnajökull et devant nous des centaines d’icebergs, plus ou moins grands, dérivant dans le lagon.

Dans les années 20-50, le lac, profond de 200m, s’est formé suite à une série de séismes et s’est étendu d’années en années tandis que le glacier reculait.

Plein de phoques vivent ici, habitués à nos simagrées. C’est beau mais triste. Le pire: des tours de bateaux à moteurs organisés dans la lagune pour approcher les icebergs (et faire fuire les phoques, et rejeter du co2..)

La Diamond Beach

Juste en face, il y  la ‘Diamond Beach’, une plage de sable noir, et des morceaux de glace: contraste splendide.

Fur et mesure de notre approche du sud, le nombre de touristes est croissant et les campings remplis !

Du coup, pour ce soir, on zappe la douche !

Pin It on Pinterest

Share This