Sélectionner une page

Marché aux poissons de Tsukiji

Aujourd’hui , direction le sud est de la ville. Nous commençons par le marché aux poissons, en extérieur. Celui réservé aux professionnels est désormais inaccessible au public. Reste ces quelques allées très agréables ou se mêlent vendeurs de poissons séchés, d’ustensiles de cuisines, brochettes de thon…et le tout sans aucune odeur ! Toutes les caisses en polystyrène sont parfaitement filmées ..zéro mouche ! Ça change des différents marchés de Kep ou Essaouira que nous avons visités..
Mais les odeurs sont importantes, et lorsque nous goûtons une brochette de poulpe, nous sommes un peu déçus..pas beaucoup de saveur..
On ne dira pas ça du très bon petit resto japonais avec mini grill sur la table, poisson frais et riz, grillade de thon, oursins..Un régal !

 

Les jardins de Hama-Rikyu

En 1654, le 4e shogun construit ici une étendue artificielle pour y construire une villa secondaire, vue mer, qui plus tard devint la propriété du shogunat. Finalement elle fut la villa secondaire de la famille impériale, au lendemain de la restauration de Menji et fut rebaptisée Hama Rikyu.
En 1945, elle devint propriété de la ville de Tokyo.
Comme tous les jardins de la ville, ils méritent d’être être vus au Printemps et en automne. Pour le moment, ils sont certes très bien entretenus , mais manquent a mon avis de couleur 😑 !
Dans tous les cas, il faut passer par la pour prendre le ferry, et avoir ainsi une superbe vue de la baie de Tokyo..et arriver a Obaido!

 

Obaido

Quartier totalement artificiel, construit dans les années 70 sur la mer.
Grands bâtiments, passerelles et rues larges, front de mer avec statue de la liberté.. rien a voir avec Tokyo. Mais rien de magnifique.
Nous attendrons 15h, pour voir la statue de Gundam, un robot de 18m de haut, héros d une série très populaire au Japon, s’ animer. D autres bâtiments aurait mérité une visite, mais nous voulons visiter le Musée national des nouvelles sciences et de la innovation, le Mirai-kan. C’était le but de notre venue dans ce quartier.

Le Miraï Kan

Des robots humanoïdes, une exploration de notre présent pour nous aider a répondre a nos questions sur le futur’ !
« Chaque nouvelle réponse apportée sur notre présent est une force pour changer notre futur« .

Quelques animations inédites, ludiques, qui nous font bien comprendre le niveau technologique que nous avons atteint, le tout mis en perspective avec l’évolution de notre planète et de sa situation, aujourd’hui.

Interessant, même si le plus à faire devait se trouver aux niveaux inférieurs (film,
Pour quitter Obaido, nous choisirons le train sans conducteur, totalement automatisé : le Yurikamome, en prenant place dans le 1er wagon et avoir ainsi l impression d’ être dans un vrai manège serpentant parmis les gratte-ciel !

Tsukiji Hongwanji

Au bout de ce marché, un bâtiment attire notre attention, sans doute du fait de sa large entrée car l’architecture n’y est pas pour beaucoup. Il s’ agit du temple Tsukiji Hongwanji, le plus important lieu de prière bouddhique de la région du Kanto. Il sert de base pour la diffusion du courant tout autour de la capitale. Fondé en 1617, il fut détruit puis reconstruit suite a de nombreux séismes.

J’ai l’impression que c’est le cas de beaucoup de batiment, ici. Construits et reconstruits…

Nous ne sommes pas loin des jardins de Hama-Rikyu, d’où l’idée de rejoindre Obaïdo, un quartier artificiel construit sur la mer.

Pin It on Pinterest

Share This