Sélectionner une page

Fin de notre séjour sur cette île reposante de Koh Trong et départ vers une des régions à l’est du Mékong : la province du Mondulkiri. Auparavant nous ferons un dernier tour au marché de Kratie et déjeuneront dans une école de cuisine, le Tonle, que je recommande !

Avant l’an 2000, toute cette partie est du Cambodge ( mondulkiri, Kratie, Sting attente et l’extrême nord est) n’était que forêt, dans laquelle vivaient une dizaine de minorités, tigres et éléphants. C’est ici que Ho Chi Minh a créé le parti du peuple, toujours au pouvoir aujourd’hui. Un édifice a d’ailleurs été construit récemment pour rappeler cette union des peuples vietnamiens et cambodgiens..

Déforestation extrême et contrebande de bois sévissent aujourd’hui ici, les animaux sauvages ont disparu. Si vous ajoutez à cela les nombreuses mines creusées par les vietnamiens dès la fin de la guerre, or et pierres précieuses, on ne peut que s’attrister de ce pillage (en accord avec quelques corompus au pouvoir) du pays. Il ne reste guère que le pétrole, sur le littoral cambodgien, comme richesse du pays !

La province du Mondulkiri est le territoire des Bonoungs, tribu ayant réussie à repousser plus au nord toutes les autres minorités. Nous montons jusqu’à 800m d’altitude pour redescendre sur le village de Sen Monorum, très animé comme tout village cambodgien.

Nous avons loué une chambre dans un hôtel sans grand charme, mais typique. Et l’eau chaude, une connexion wifi, c’est ce que désiraient les filles avant de partir en trek 2 jours, dans la forêt épaisse de cette province avec une nuit probablement en hamac ! (s’il ne pleut pas!).
Promenade dans le village, très bon repas ( décidément, la cuisine cambodgienne devrait être davantage présente chez nous l)..
Préparation des sacs à dos et au lit, car demain départ 8h20.

Pin It on Pinterest

Share This