Sélectionner une page

Départ vers 9h30 pour un village reculé de cette province, Voeun Say, difficilement accessible il y a quelques années, par la route.. aujourd’hui, nous pouvons le rejoindre, piste de sable rouge.De la, nous embarquons sur une pirogue, et remontons le Tonle, ou Sé ( fleuve) San en direction du Vietnam. Ce fleuve, en aval, se jette dans le Sé Kong, qui lui même ira alimenter le Mékong.

Une heure de trajet, tout de même, un peu monotone..nous croisons des buffles d’eau qui font trempette, la forêt borde chaque rive, et nous arrivons à un village peuplé par une minorité, les Kanchorka, Koh Peak.
Une dizaine de minorités peuplent ce triangle, cette ‘queue du dragon’, formée par le Laos, le Vietnam et le Cambodge. Ils étaient autrefois inaccessibles, car situés en pleine jungle. Aujourd’hui, une route existe, du moins pour celui ci, mais il faut pour cela qu’ils utilisent eux aussi une pirogue qui fait la navette entre les deux rives. Ce sont des personnes timides, qui nous laissent déambuler dans leur village. Les enfants sont eux beaucoup plus curieux et souriants ! Des ordures jonchent le sol, signe d’un manque évident d’éducation..le gouvernement ne s’occupe pas de ces minorités, qui peu à peu perdent leur identité, excepté les mois d’élections, durant lesquels ils apparaissent et distribuent des cadeaux divers ! Le parti au pouvoir doit notemment sa récente victoire à ces populations reculées, manque d’information… visite du cimetière, véritable  petites maisons remplies de souvenirs. Seul moment joyeux pour quelques femmes, un cour de danse au son de gongs et d’un instrument à corde improbable !

Le ciel devient menaçant, et magnifique ! Des nuages gorgés d’eau sont comme peints dans le ciel cambodgien.
Nous repartons, pour nous arrêter un peu plus en contrebas, sur une plage de sable, qui s’est évidemment fortement réduite depuis le dernier passage de notre guide, mais qui reste accessible. Un moment de détente dans ce fleuve, alors qu’une pluie chaude se met à tomber.
Puis visite d’un village de minorité laotienne.

Nous ré intégrons Ban Lung vers 18h, dîner chez un expatrié français, installé ici depuis 2 ans, un pizzaiolo montpelliérain ! Tout va bien pour lui !
Une bonne journée, tranquille. Nous commençons à prendre le rythme cambodgien​ !

Pin It on Pinterest

Share This