Sélectionner une page

Rhino Tracking

Hier soir, Pat a insisté pour faire un Rhino Track avec l’ONG ‘Save the Rhino’, proposé dans quelques lodges dont celui ci..

Cet ONG date de 1982, alors que la population des Black Rhino avait atteint à peu près 70 individus sur 25000km2, suite a une importante periode de sécheresse, une mortalité des vaches qui suivit et donc une chasse importante des rhinos..cette population a aujourd’hui  été multipliée par 6 grâce au travail formidable de ces trackers, qui les pistent tous les jours, parcourant des dizaines de km, notant déplacement,  caractéristiques ..les rhinos, dès l age de 7 ans, ont leur corne coupée,  afin d éviter tout braconnage.

Nous voici donc levés a 5h, pour un depart avec William, notre guide, a 6h..les filles, elles, ont préféré faire la grasse mat..

Puis, nous prenons sur la route les 2 trackers, Hofnyi et Ryan, 2 Namibiens qui vont nous étonner par leur connaissance des Rhinos..

Et nous voici embarqués sur une piste ??, ou plutôt sur des cailloux plus ou moins gros, dans un environnement rouge flamboyant ..magnifique!

Une plante, très toxique pour l homme, mais succulente pour ces rhino et autres Koudous , l Euphorbia Damarana permet, entre autre la survie de ces espèces.

Nous sommes sur les traces des blacks rhino du désert,  différentes de celles que nous verrons a Etosha. Ils sont également dans leur milieu naturel, loin, très loin des réserves,  et on en compte une trentaine dans ce secteur d environ 3500km2. Autrement dit, la tâche ne va pas être facile!

Ils repèrent des traces, des déjections, des directions.. descendent du véhicule, les suivent sur plusieurs kms, joignent notre guide par talkie-walkie afin d indiquer si oui ou non, nous pouvons les suivre..un fort vent ne jouait pas en notre faveur..

Nous voyons girafes, oryx, coudous, zèbres..mais pas de rhino!

Apres plusieurs heures de tracking,  il est 11h, nous désespérons et rebroussons chemin.. les trackeurs sont encore plus tristes que nous !

Puis, a plus d’un km, Hofnye en voit un..incroyable, sans jumelle..nous descendons,  marchons, et a une cinquantaine de metres, nous le voyons, allongé, faisant la sieste. Il s agit d un jeune de 18 ans, nommé Namas. Ils sont ravis, nous aussi, bien qu un peu fatigué. Quelques photos, des annotations sur leur carnet, puis en route. Et la chance ne s’arrêtant pas la, nous voyons une famille de 3 rhinos. Beaucoup de chance, car a cette heure, et avec ce vent, les Rhinos sont normalement en train de faire la sieste..

Retour au lodge a 14h.. Les filles nous attendent.. superbe expérience que ce track, que je recommande fortement à tous les futurs visiteurs.Puis hamburger a l oryx !

Une petite visite à l’association Save the Rhino..

En route pour le ‘Kaokaland’

..et nous reprenons notre route vers le nord.. Les paysages deviennent toujours plus vert, Springbox, zebres,  Oryx, traversent de plus en plus fréquemment la route..

A 1h30 de là, nous nous arrêtons au camping de Khowareb, dans le lit de la riviere du même nom.Une infusion, qqs biscuits et au lit a 8h.

Pin It on Pinterest

Share This