Sélectionner une page

Nous avons décidé de nous lever vers 6h, pour espérer être dans le parc Chobe au plus tôt, toujours avec l’espoir de voir des bigs cats !

Le parc Chobe, du nom du fleuve délimitant Botswana et Namibie, qui se jettera plus loin, au Zimbabwe, dans les chutes Victoria, s’ étend sur plus de 10000 km2 au nord est du Botswana.

Ce parc est divisé en plusieurs parties. J’aurai aimé faire la section Savute, située plus au sud, mais celle ci aurait demandé davantage de temps. Elle doit, selon moi, se coupler avec la visite du delta : ce sera un autre voyage, déjà sollicité par mes filles, pour mon plus grand plaisir.

Arrivée à Ngouma Gate vers 8h.  Nous allons faire la partie du parc la plus fréquentée,  à savoir celle qui longe le fleuve Chobe sur une centaine de km, appelée section River front : nous rentrons à l’ouest, par Ngoma Gate, et nous dirigeons vers Kasane, et la Sidudu Gate (du nom de l’ile qui a tant divisé Namibien et Botswanais), située à l’est du parc.

Ce parc est à l’image du Botswana, très sauvage. Et nous nous en rendons rapidement compte..impossible de le traverser sans 4×4, et encore, heureusement que nous ne le faisons pas au commencement de notre périple,  car une certaine habitude des pistes est nécessaire. Nous débutons par du sable, plus ou moins profond, des pistes étroites sans indication, une beauté pure ! Avec pour seul but, longer directement le fleuve dans lequel viennent s’ abreuver selon leurs envies, les différents animaux, ou préférer les pistes situées non loin de là,  bordant  bush,  savane, ou forêt.

De multiples scènes de vie sauvages. Superbe ! Nous le préférons,  et de loin, à Etosha. Les animaux vivent en direct devant nous.

Nous parcourons ses 2 sous sections, Ihaha, dans laquelle nous espérions voir des lions, selon les dires de 2 touristes rencontres la veille, et Serondela, en 9h ( 4 auraient suffit):nous voulions prendre notre temps.. et on aurait pu le prendre davantage encore ! Tant il est facile et agréable de se perdre dans ce parc..

Fatiguant,  mais j’aurais pu continuer à conduire,m’arrêter,  observer, si il ne fallait pas sortir à 18h30..et si nous ne devions pas rendre la voiture le lendemain.  C’est à dire faire le vide, et tout préparer pour demain 11h.

Direction, donc, notre lodge,  qui n’est qu’une simple étape, nécessaire avant notre transfert vers la belle île Impalila, le lendemain.

Au fait,  pas de lion aujourd’hui !

Pin It on Pinterest

Share This