Sélectionner une page

La nuit fut bonne..pour moi, elles le sont souvent 😊 ! L’environnement et le fait que ce fut ma première nuit en hamac a certainement joué.. la cuisinière, réveillée depuis 6h nous a préparé des bons pancakes ( on les trouve à tous les petits déj ici ! ) bananes et Nutella, de quoi nous mettre en forme pour attaquer cette journée.. au programme, une marche de 18 km..

il paraît qu’il a plu cette nuit ! Je n’ai rien entendu, mais la boue, au commencement de notre parcours l’atteste ! La marche est difficile, je l’avoue.. les forêts de bambous succèdent aux zones de végétations denses, les clairières aux cours d’eau, les sangsues et les insectes nous accompagnent tout au long de ce périple ! En revanche, pas où peu d’animaux..il paraît pourtant qu’il reste des singes, quelques cerfs, mais nous n’avons rien vu..

Cette jungle fut, il y a quelques années encore le territoire des Bunongs, minorités animiste qui se déplaçaient tous les 5 ans, environ. Ils s’installaient, cultivaient l’espace nécessaire autour d’eux, puis lorsqu’un événement annonçait un mauvais présage, allaient ​ dans un autre endroit.. ils n’ont pas, où peu, été touchés par les Khmers rouges. En revanche, des les années 80, la déforestation a commencé..les mines de pierres précieuses, le bois précieux, eurent raison d’eux. La culture d’ hévéa ( latex) à peu à peu remplacé cette forêt, et les Bunongs durent se sédentarisés.. la aussi, les vietnamiens s’installèrent et représentent aujourd’hui environ 40% de la population à l’est de Kratie !

Sur notre parcours, halte près d’une cascade. Toute la petite troupe en profite pour prendre un bain, moment magique au coeur de cette jungle.. notre guide, Duong, grimpe une liane sur environ une dizaine de mètres puis plonge, incroyable ! Puis il découpe un bambou, le nettoie et s’en sert de récipient pour nous servir un plat de légumes succulent !

Encore une dizaine de km! Nous traversons, outre d’autres cascades, la ferme de la grand mère de Duong, isolée au milieu de nulle part, cultivant son riz, comme vivait autrefois ces minorités.. cultiver du riz, entretenir une terre qui leur offre ce dont ils ont besoin, ne rien demander de plus ! Un comportement censé ! C’est le principal problème de ces minorités qui ne demandent rien d’autres que de vivre de la terre, et qui en sont dépossédés !

La fin du parcours est rude, mais les paysages somptueux.. puis arrivée vers 17h au village Bunong, 600 habitants, dont 40 sont de la famille de notre guide..il va d’ailleurs s’arrêter là. Un 4×4 vient nous chercher et nous ramener au tree lodge.
Une très belle journée et la fin d’une aventure de deux jours en pleine jungle Cambodgienne.
Nous échangeons nos coordonnées, tellement l’entente du groupe fût passionnante, chacun ayant une expérience personnelle enrichissante pour tous.

Retour à notre hôtel, une bonne douche, un apéro avec Olivier et Charles, les 2 jeunes français rencontres lors du trek, dîner au resto Khmer de Sen Memorom, que je recommande fortement..et une bonne nuit en perspective !

Pin It on Pinterest

Share This